Mésothérapie

La mésothérapie est une technique qui consiste à appliquer des injections ciblées dans le derme. La peau joue plusieurs rôles : c’est une barrière mécanique, intervient comme anti-infectieux par l’action des macrophages, elle intervient dans la thermorégulation grâce aux glandes sudoripares et au tissus adipeux de l’hypoderme, et elle a de nombreuses propriétés immunologiques grâce aux cellules de Langerhans et au tissu conjonctif dermique.


Par ailleurs la peau est vascularisée, les capillaires de la peau ont des sphincters sous une dépendance nerveuse, le système nerveux périphérique a donc une influence sur le débit sanguin et sur les échanges de métabolites et de médicaments. En effet, les travaux de Leriche ont mis en évidence que l’interruption des voies sympathiques provoque une vasodilatation à l’origine d’une douleur.
Enfin, la peau possède de nombreux récepteurs permettant de détecter des stimuli mécaniques, thermiques et nociceptifs.

Docteur BELHAMIDI Hamid est un chirurgien maxillo-facial chevronné, spécialisé en chirurgie esthétique, réparatrice et anti-âge...

MÉSOTHÉRAPIE

C’est grâce à ces propriétés que la mésothérapie en médecine esthétique trouve son intérêt.

La mésothérapie est une technique qui consiste à appliquer des injections ciblées dans le derme. Les principes actifs sont différents en fonction de chaque indication traitée. Il s’agit généralement d’acide hyaluronique, d’acides aminés, d’antioxydants, de vitamines et de minéraux, les injections sont à renouveler régulièrement. 

Ces techniques sont réalisées en guise de prévention pour les patients plus jeunes, ou en guise d’entretien pour des patients bénéficiant déjà d’injections de botox ou d’acide hyaluronique, en association avec les peelings et les séances de LED.

La technique consiste à réaliser plusieurs micro-piqûres, à l’aiguille, au roller, ou avec un stylo dédié à cet effet, suivies de l’application d’un produit qui contient généralement des actifs anti-âge type acide hyaluronique non réticulé, cocktail vitaminique ou autres, connus pour leurs effets bénéfiques.

L’objectif peut être variable d’un protocole à l’autre : hydrater la peau, donner un coup d’éclat, diminuer les rides et ridules, le fripé superficiel, diminuer le relâchement cutané, et au niveau du cuir chevelu, limiter la chute de cheveux et stimuler la repousse.
La mésothérapie est également utilisée dans le cadre de traitements post- traumatiques ou dégénératifs des appareils musculo-squelettiques et ostéo- articulaires. Ces troubles affectent majoritairement les sportifs et les individus souffrant d’arthrose.
La pathologie musculaire trouve de nombreuses applications à cette forme thérapeutique : élongation, contracture, crampe, déchirure, contusions. La mésothérapie s’applique ici dans le but de soulager les muscles, de favoriser une myorelaxation, ou de stimuler la circulation afin d’éliminer certaines molécules intervenant dans l’intoxication musculaire (acide lactique, potassium) ou de favoriser le drainage d’un œdème.

Les tendinites, apparaissant généralement lors d’une sollicitation trop importante des tendons et des articulations (le seuil de tolérance mécanique étant dépassé), peuvent être traitées par mésothérapie. Les plus fréquentes sont les tendinites des muscles s’insérant sur la face externe du coude, de l’épaule, du tendon d’Achille, du moyen fessier.
Les entorses sont dues à la distorsion brusque d’une articulation ; la lésion ligamentaire peut aller de la simple élongation (desmopathie) à l’arrachement de l’insertion du ligament de sa surface osseuse (enthésopathie). Plusieurs traitements de mésothérapie peuvent participer à la guérison du patient.

La mésothérapie associée à de la rééducation fonctionnelle par kinésithérapie est très utilisée pour soulager les douleurs induites par une affection du rachis (lumbago, hernie discale, cervicalgie, dorsalgie, lombalgie).

Retour en haut