Reconstruction mammaire

La chirurgie reconstructive en chirurgie esthétique fait partie intégrante du traitement du cancer du sein, en particulier après l’ablation d’un sein (mastectomie). Elle est souvent nécessaire aussi lors d’ une chirurgie dite conservatrice où seule la tumeur est enlevée (tumorectomie) pour remodeler le sein restant ou améliorer la symétrie.

Une des premières décisions qu’une patiente doit prendre en concertation avec son chirurgien plasticien concerne le type de reconstruction mammaire auquel elle aura recours. La reconstruction pourra être réalisée au moment de l’opération visant à retirer la tumeur ou à une date ultérieure. En général, la reconstruction se fera soit en posant une prothèse, soit en utilisant les propres tissus de la patiente. 

Cette dernière technique est souvent appelée reconstruction par lambeau ou reconstruction par prélèvement de peau. Lors du choix de la procédure de reconstruction, il faut tenir compte du type d’ablation, du traitement du cancer et de la morphologie de la femme..

Docteur BELHAMIDI Hamid est un chirurgien maxillo-facial chevronné, spécialisé en chirurgie esthétique, réparatrice et anti-âge...

La reconstruction d’un sein se déroule en plusieurs étapes et le plus souvent nécessite plusieurs interventions, afin d’obtenir un résultat esthétique optimal :

L’opération peut être réalisée en même temps que la mastectomie, on parle alors de reconstruction immédiate, ou à distance des traitements complémentaires qui ont été nécessaires, on parle alors de reconstruction secondaire.

La cicatrice de mastectomie est réutilisée comme voie d’abord en cas de reconstruction ; si elle peut parfois être améliorée, il est impossible de la faire disparaître.

L’intervention consiste à mettre en place, le plus souvent sous la peau et le muscle pectoral, une prothèse interne. Cette prothèse interne est, dans les cas les plus simples, la prothèse permanente. Ce peut être dans certains cas une prothèse temporaire d’expansion tissulaire destinée à accroître la quantité des tissus de couverture (peau, muscle) de la prothèse permanente ce qui peut donner un aspect plus naturel au sein reconstruit.

Les prothèses sont toutes constituées d’une enveloppe en élastomère de silicone qui peut être lisse ou plus ou moins rugueuse pour diminuer le risque de formation de coque.

Cette prothèse peut être remplie ; soit de sérum physiologique (eau salée), soit de gel de silicone dont la consistance est plus proche de la glande mammaire.

Il existe plusieurs formes de prothèses : rondes, plus ou moins projetées, ou « anatomiques » dont l’épaisseur est plus importante dans la partie inférieure simulant le profil d’un sein naturel.

Quant à la prothèse temporaire d’expansion, son remplissage sera réalisé par du sérum physiologique.

Retour en haut